The band

Les Massilia Gipsy Band sont un groupuscule de six musiciens qui sévit pour l’instant aux alentours de Marseille. Il est né d’une histoire assez originale, celle de quelques amis, tous musiciens, qui decident un jour de faire un groupe ensemble (on peine à le croire), autour des influences qui sont celles de chacun : le tzigane, le swing, le klezmer, le Sahel ou encore l’opéra.
Le groupe commence par se produire, voire se reproduire, dans les troquets les plus prestigieux du 5e arrondissement ; mais rapidement le succès est tel qu’il acquière une renommée intercommunale, et joue dans des villes aussi exotiques que La Ciotat ou Aix en Provence.
Depuis, le groupe est encensé par la critique, et collectionne les témoignages les plus élogieux : « c’était super », « quelle belle musique », ou « ils sont vraiment poststructuralistes » sont des phrases qui reviennent souvent après leurs concerts.
Il faut dire que l’équipe n’est pas complètement débutante, qu’elle marie virtuosité et sensibilité, mélancolie et optimisme, au service d’un métissage musical qui ne manque jamais de faire chavirer le public.
Bref, comme dirait le Monde Diplomatique : « ça déchire grave sa race ».

Les artistes

Léa Béchet, chanteuseLéa Béchet

Depuis son plus jeune âge, Léa est au conservatoire d’Aubagne en chant et harpe. Plus tard, elle étudiera le piano tout en continuant à travailler sa voix dans des chorales et avec sa famille mélomane. Son père guitariste lui apprend les bases de la musique jazz. Après le bac, elle intègre l’école de musique de Salon-de-Provence en chant jazz. C’est dans cette école que son professeure de chant Martine Kamoun lui conseille de faire du chant lyrique. Elle entre donc au conservatoire de Salon-de-Provence où elle étudie pendant 6 ans avec Mihaela Dinu. Elle est ensuite engagée comme chanteuse lyrique au sein de l’association Mezza Voce qui organise tous les ans le festival lyrique de Salon-de-Provence. En parallèle, elle continue le jazz au conservatoire d’Aix-en-Provence avec Jean-Francois Bonnel et au conservatoire de Manosque avec Capucine Ollivier. Elle sera engagée dans plusieurs groupes de musique. Forte de cette expérience, elle chante aujourd’hui et maîtrise les standards de jazz, la chanson française, espagnole, italienne, roumaine, rom, russe, allemande, portugaise…
Enfin commence l’aventure Massilia Gipsy Band, projet auquel elle consacre toute son énergie.

Sylvain Congès, clarinettiste et guitaristeSylvain Congès

Sylvain est issu d’une famille de mélomanes ; il baigne dans la musique classique et la chanson française alors qu’il est encore en gestation. Après sa naissance il perfectionne encore sa sensibilité musicale et se fait rapidement remarquer en interprétant Frère Jacques à l’école maternelle de son village.
C’est le début d’une carrière stratosphérique : il chante pour l’anniversaire de sa tante en 1987, puis triomphe à la salle des fêtes municipale avec son interprétation de Savez-vous planter des choux.
Il se met à la guitare à 13 ans et commence à massacrer ses auteurs préférés : Brel, Brassens, Barbara, mais aussi Bach et Villa Lobos.
Il se passionne pour la musique tzigane et klezmer qu’il joue avec bonheur, notamment dans son groupe les Marchands de Scandales.
S’ensuit un exil de huit ans en Guyane qui affirme son goût pour le métissage musical au sein du groupe Vuvuzelas, avec lequel il fait ses premiers pas de clarinettiste, et apprend à faire ricaner l’instrument, dans le style fougueux qui le caractérise.
Son retour à Marseille est retentissant : il est propulsé membre du groupe Comme mon chat avec lequel il écume les rues du Sud de la France deux été consécutifs.
Enfin commence l’aventure Massilia Gipsy Band, projet auquel il consacre toute son énergie.

François Devun, violoniste et photographeFrançois Devun

Né à Dijon en 1983, François a passé son enfance a Aix-en-Provence. Il commence l’étude du violon classique à l’âge de 4 ans a l’école Susuki de Marseille. Cette pédagogie japonaise enseignée dans le monde entier développe particulièrement l’écoute, la mémoire et la créativité musicale et instrumentale. Plus tard, il décide de pratiquer le violon jazz au conservatoire d’Aix-en-Provence. Riche de cette expérience en musique improvisée il décide alors de se perfectionner en intégrant l’école du CMDL à Paris. Aujourd’hui, il partage des scènes avec des musiciens de grands talents comme Didier Lockwood (Jazz Festival de Cassis, Jazz Up d’Avoriaz) et de multiples formations comme celle du collectif de musiciens de jazz Swing du Sud avec le talentueux guitariste Mathieu Arnal.
Motivé par son intérêt et sa sensibilité aux musiques d’Europe de l’Est, il intègre le groupe Les Oreilles d’Aman en octobre 2016.
Enfin commence l’aventure Massilia Gipsy Band, projet auquel il consacre toute son énergie.

Guillaume Hogan, contrebassiste et guitaristeGuillaume Hogan

Compositeur, arrangeur, Guillaume Hogan commence la guitare et la basse à l’âge de 10 ans. Il perfectionne son jeu lors de ses nombreux voyages au Moyen-Orient et en Europe de l’Est, et lors de ses nombreuses tournées à l’international au côté du maître égyptien Mohamed Abozekry.
Il compose et arrange pour de nombreux groupes, allant du hip-hop ou du jazz aux musiques traditionnelles.
Enfin commence l’aventure Massilia Gipsy Band, projet auquel il consacre toute son énergie.

Chafik Benza, percussionisteChafik Benza

Né à paris, Chafik a commencé la musique en famille à la Derbuka. Plus tard à l’adolescence, il se passionne pour la musique brésilienne. Cette passion pour cette musique va l’amener jusqu’au Brésil. À son retour à Paris, riche de cette expérience, il rencontre Mayra Andrade, Mario Canonge, Munir Hossn.
Installé aujourd’hui à Marseille il collabore avec des musiciens aux styles de tous horizons dont bien sûr le jazz manouche et les musiques de l’Est.
Enfin commence l’aventure Massilia Gipsy Band, projet auquel il consacre toute son énergie.

Manu Lépine, guitaristeManu Lépine

Manu est né à Aix en Provence et commence la guitare rock a 11 ans. Il se spécialise dans le style jazz et intègre le conservatoire de jazz d’Aix-en-Provence. Parallèlement, il joue et partage des scènes avec le groupe Pâte à Swing basé sur Pertuis et se produit dans des groupes de rap et hip-hop, notamment avec Fouch Trio. Riche de cette expérience, il apporte sa note musicale dans le groupe de musique tzigane Massilia Gipsy Band, projet auquel il consacre toute son énergie.

Venu de Marseille, Massilia Gipsy Band distille sur son passage la musique klezmer, des sonorités tziganes endiablées et un swing des plus énergiques!

Le groupuscule de six musiciens aux influences tzigane, swing, klezmer ou encore lyrique!